29 jours de gratitude #5 – Ma famille

Il y a quelques jours, un peu par hasard je tombe sur le blog du dimanche et son challenge bonheur de 29 jours. Le blog d’Elodie est une petite merveille dont je suis en train de dévorer article après article. Le challenge de 29 jours de bonheur et de gratitude consiste tout simplement à répondre pendant 29 jours à des questions qui nous permettent d’être reconnaissants pour tout ce que l’on a dans notre vie. Moi qui ai bien du mal à adopter la positive attitude, j’avais grand besoin d’un petit challenge comme celui-ci.

Ce challenge nous offre la possibilité de répondre aux questions ici, via Instagram ou tout simplement dans un cahier. Pour ma part, je pense faire un combo des trois en vous proposant certains mini articles ici, en postant des photos sur Instagram, tout en réservant les questions les plus privées pour mon petit carnet.

5

test

Ma famille 

Pourquoi est-elle précieuse ? Pour quoi ai-je envie de la remercier ?

Ma famille a toujours été chaotique, compliquée et dure mais aujourd’hui j’ai envie de lui dire merci.

J’ai été élevé par ce tout petit bout de femme d’une force incroyable. Une femme forte, intelligente et courageuse pour la plupart des choses. Bien entendu, elle était loin d’être parfaite et certains de ces défauts me rendaient folle, surtout quand j’étais ado. Aujourd’hui j’aimerais la remercier pour toutes les choses qu’elle m’a appris, pour avoir forgé une grande partie de qui je suis et même si aujourd’hui elle n’est plus de ce monde, elle continue à m’accompagner partout où je vais et dans tout ce que je fais.

vivre-son-deuil-5

Et puis il y a Jade, mon porcinet qui est venu chambouler ma vie. J’avais 16 ans quand elle a fait de moi la plus bouleversée mais heureuse des grandes sœurs. La venue d’un petit dernier dans notre famille était, je pense, une surprise générale qui au début n’avait rien pour me ravir. Tous mes doutes se sont envolés la première fois que j’ai touché sa petite main et depuis elle prend une place immense dans mon cœur. Je la remercie parce qu’elle a appris à l’ado que j’étais que même ce qui sort de mon planning pourtant si parfait peut être une magnifique surprise. Aujourd’hui elle me rappelle la simplicité de la vie et l’amour inconditionnelle que l’on peut porter à un petit bout de fille. J’ai hâte et peur en même temps de la femme qu’elle va devenir.

Dans ma famille, il n’y a que deux hommes qui sont resté assez longtemps dans ma vie pour l’avoir marqué indéniablement. Il y a mon petit frère et mon grand-père.

Mon petit frère et moi n’avons pas vécu très longtemps ensemble. Vous voyez c’est mon demi-frère mais pour moi le « demi » n’existe pas c’est mon frère un point c’est tout. Quand on était petit il est parti vivre avec son père et moi avec notre mère. Les cinq ans qui nous séparaient n’ont pas aidés à renforcer ce fossé qui s’est lentement creusé entre nous. Maintenant que nous sommes tous deux adultes, on fait de notre mieux pour venir combler ce cratère qui nous sépare, parce qu’au fond ce n’était pas de notre faute. Aujourd’hui j’aimerais le remercier car je suis fière de lui. C’est un jeune homme bien dans sa peau, droit dans ses bottes. Il a un grand cœur et à tous les niveaux je suis fière d’être sa grande sœur.

vivre-son-deuil

Mon grand-père et moi sommes à la fois très semblables et très différents. Ce grand homme d’un mètre quatre-vingt, avec ses longs cheveux blancs à la Einstein est un ours. C’est un hypersensible qui a souvent bien du mal à vivre dans notre monde. Il est d’une intelligence qui encore aujourd’hui m’étonne. Je suis reconnaissante de l’avoir dans ma vie, parce qu’il me pousse à me dépasser, à lire plus, à viser la lune. Plus jeune, je lui en voulais d’attendre de moi de lire des classiques, de suivre la politique, de lire les journaux, mais la jeune adulte que je suis aujourd’hui le remercie pour tout. Au moment où je vous écris, il est en train de se faire opérer et l’idée de le perdre me tétanise.

Et puis, il y a la famille de côté de mon père. Cette famille que j’ai découverte plus tard dans ma vie, qui est si grande, si pleine de vie. Je n’avais jamais connu des salles remplies de petits cousins et cousines qui courraient partout. On a une culture très différente, une vision du monde et de la société différente mais j’aimerais la remercier car elle m’a appris à ne pas s’arrêter aux préjugés et aux stéréotypes. Elle m’a permis de mieux comprendre les autres, d’ouvrir un peu plus mon esprit et de développer ma tolérance. J’ai tendance à voir le monde en noir et blanc, et ils ont instauré une nuance de gris dans ma vie.

Jour 1 - Mon studio 
Jour 2 - Instagram
Jour 3 - Instagram
Jour 4 - Mes amis 

 

4 Comments

Laisser un commentaire