Le maquillage, le naturel et moi

le-maquillage-et-moi

Le maquillage et moi on a toujours eu une drôle de relation. Adolescente, il ne m’intéressait pas trop à part une couche d’anti-cerne après une petite nuit et mon trait de liner que je portais au quotidien. Mon seul rouge à lèvres était un rouge sombre, que je sortais de son tiroir pour les grandes occasions. Ce n’est que vers 18-19 ans que j’ai découvert cet univers, en même temps que les chaînes Youtube et la blogosphère.

J’ai donc mis bien plus longtemps que la plupart des filles à découvrir le maquillage mais quand je l’ai découvert j’en suis tombée follement amoureuse. Peu de gens le savent mais j’adore le dessin, c’est une passion qui a toujours fait partie de moi et que je délaisse bien trop souvent.

photo-1448932133140-b4045783ed9e

Très vite j’ai adoré jouer avec le maquillage, découvrir de nouvelles techniques, associer les couleurs, en fait pour moi cela était juste une autre forme de dessin. J’ai assez rapidement accumulé bon nombre de palettes, de blush, de fonds de teint et compagnie. Au départ tout cela me plaisait beaucoup, jusqu’au jour où j’avais tellement pris l’habitude de me voir maquillée que je n’osais plus sortir de chez moi “peau nue”.

photo-1428968941220-58e83e6096dd

Heureusement cette phase n’a pas durée très longtemps, il était hors de question pour moi, que le maquillage se transforme en obligation au lieu d’être un loisir. Le maquillage est fait pour embellir une personne et non pas pour se cacher derrière.

En 2013, je me tourne doucement vers le naturel mais là dilemme. Autant avec le temps j’ai découvert des marques sublimes pour tout ce qui est soin, j’ai même fini par trouver des shampooings clean qui me correspondent, autant pour le maquillage le passage au naturel a été bien plus compliqué.  Au bout de deux ans, je peux vous dire que je suis loin même très loin d’être passée complètement au naturel pour le maquillage et je me demande sincèrement si un jour j’en serai capable. Bien entendu, j’ai découvert de belles choses comme le fond de teint minéral les 3 fées, le mascara Avril, les blush RMS et les rouges à lèvres Absolution, mais rien y fait pour certaines choses je ne trouve pas de substitut. Le plus difficile à trouver étant des fards métalisés ou satinés de qualité et des bases, en particulier les bases à fard à paupière.

makeup-make-up-artist-make-up

Cela va vous paraître peut-être très futile mais le fait de ne pas trouver d’équivalent en naturel pour certains produits que j’aime tant utiliser créait  un petit conflit au sein de ma personne. Tout simplement parce que je suis constamment attirée par certaines choses, certaines marque à cause de la qualité du produit et l’indisponibilité en naturel mais que je n’ai aucune envie de donner mon argent à des grands groupes qui testent sur les animaux. J’ai mis longtemps à me rendre compte que ce qui me dérangeait n’était pas le fait que les produits ne soient pas naturels mais bien plus le fait que mon choix en tant que consommateur se porte sur des produits provenant d’un des deux grands groupes omniprésents dans le monde de la cosmétique et qui testent sur les animaux.

Pourquoi est-ce que l’éthique me dérange plus que la composition ? Tout simplement parce que je suis très loin de me maquiller au quotidien et que je ne pense pas que si j’utilise un fard non naturel une fois tous les deux mois cela va avoir un réel impact sur mon bien-être ou ma santé.

photo-1426443177319-df7c639993c8

La vie avec Watson m’a ouvert les yeux sur bien des choses et je pense qu’il est en partie responsable des changements que j’ai fait et que je continue à faire dans mon alimentation. Il m’a également ouvert les yeux sur le fait que je n’ai pas envie qu’un animal ne souffre pour mon beau rouge à lèvres.

11035620_10206267767561356_5938082706927055605_n

Vous l’aurez deviné, j’ai décidé de passer au cruelty-free. Je vais bien entendu finir les produits que j’ai chez moi, le but n’est pas de gaspiller mais de faire dans le futur des choix qui me correspondent même si je ne suis pas à l’abri de faire l’une ou l’autre erreur.  Dorénavant, quand j’aurai besoin d’un nouveau produit, je partirai d’abord à la recherche d’un produit naturel voire bio ET cruelty-free, et si je ne trouve rien là-dedans, je me dirigerai au moins vers un produit cruelty-free. J’espère ainsi trouvé un équillibre qui correspond à mes valeurs tout en satisfaisant mes envies.

Et vous, quel est votre rapport avec le maquillage ?

5 Comments

  • Djahann

    24 janvier 2016 at 8:10

    Je me retrouve complètement dans ce que tu dis. J’ai découvert le maquillage sur le tard, j’ai eu envie de tout tester, tout découvrir.
    A présent, je me tourne vers le bio et le naturel mais je n’ai pas encore complètement fermé la porte au conventionnel. Mais je suis dérangée par les test sur les animaux, y compris venant de groupe éthique qui finalement vont se remplir les poches en Chine en sachant très bien ce qu’il s’y pratique. Je n’ai pas encore réussi à y renoncer, mais j’ai quand même bien envie de les boycotter pour leur comportement. Bref, tout est compliqué dans ma tête !

    Répondre
    • anais

      6 février 2016 at 1:49

      Je pense qu’on se met beaucoup trop la pression soi-même. L’important c’est de trouver un équilibre entre tes envies, tes valeurs et ce qui te correspond. Par exemple si tu as une paupière qui a du mal à faire tenir des fards à paupière, tu vas pas priver de te maquiller parce que tu ne trouves pas une bonne base en bio. On a pas tous besoin d’être dans du “100%”.

      Répondre
  • cristellina

    24 janvier 2016 at 8:58

    Tout comme toi, j’ai découvert le maquillage assez tard et tout comme toi également, si j’ai trouvé mon bonheur dans les soins bio, j’ai beaucoup plus de mal pour le maquillage et notamment pour le fond de teint.

    Répondre
  • Biotiful Seasons

    23 mai 2016 at 8:57

    C’est vrai que c’est un dilemme qu’on retrouve chez beaucoup de personne qui sont passé au naturel pour les soins. Personnellement je n’ai pas eu ce problème puisque j’ai vraiment commencé à m’intéresser au maquillage après mon passage au naturel, du coup je n’ai aucun critère de comparaison avec le conventionnel. Et au passage, je ne sais pas si tu connais la marque Nabla cosmetic, mais elle est cruelty free, vegan, à la compo pas trop mauvaise (ça dépend surtout des produits) et les fards à paupières sont vraiment pas mal !

    Répondre

Laisser un commentaire