Revenir doucement

Revenir doucement

Mon dernier article date du 17 août où je vous parlais de mes petits bonheurs. Après six mois sans vous écrire, je ne me voyais pas revenir comme une fleur l’air de rien vous parler de beauté. Écrire m’a tellement manqué.

Ces derniers mois ont été plus qu’intense. Il y a tout juste un an je déposais mes valises en Angleterre pour un stage de 5 mois. Je laissais dernière moi une relation de 6 ans qui venait de se terminer. Une nouvelle page qui a fini par se transformer en nouveau chapitre de manière plutôt inattendue. En mai, je suis rentrée en Belgique, j’ai présenté mon travail de fin d’études, j’ai vidé mon appartement, j’ai donné environ le trois-quarts de ce que je possédais et j’ai décidé de déposer sac à dos et valise une nouvelle fois à Southampton. J’ai postulé pour un Master en Relation Publiques et Communication Multimédia et j’ai été prise.

En août j’allais bien. Je profitais de mon été. Soleil, lectures, parc et yoga. Une touche de méditation, un smoothie bowl. Un anniversaire sur les plages de Malte avec mon amie Lysan. J’étais dans cette bulle de changement, de possibilités.

L’automne m’a foutu une claque monstrueuse. Je pense que jusqu’à ce moment-là je n’avais pas réalisé l’impact de mes décisions. Le passage du Bachelier à la Haute École en français au Master à l’Université en anglais a été tout sauf facile, mais j’ai survécu. Cette année j’ai particulièrement souffert de dépression hivernale. Je teste d’ailleurs un appareil de luminothérapie dont je dois bientôt vous parler. Il y a eu des moments où je me suis sentie extrêmement seule. Des moments d’impuissance quand un proche souffre et qu’on est trop loin.  J’ai cru que je pouvais bouleverser toute ma vie sans que cela ait un impact sur ma stabilité émotionnelle, sans que tous ces changements soient déroutants, sans temps d’adaptation.

Des déceptions. Une peine de cœur. De nombreuses heures à la bibliothèque.

Et me revoilà après six mois sans vous parler pour vous dire que je vais mieux. Doucement je trouve ma stabilité. Certaines personnes sont sorties de ma vie, d’autres y ont trouvé leur place. Je m’acclimate à l’Angleterre. Je voyage. Je ris. Je reprends contrôle de ma vie.Je me trouve tout doucement et je trouve petit à petit le rythme de ce nouveau chapitre de ma vie !

londonien

Ma vie à Liège, lifestyle simple, beauté au naturel, lecture, bien-être, bonnes adresses, citytrip, une touche de gourmandise et un chat roux: bienvenue dans mon univers. Anaïs Eusebio

One Comment

Laisser un commentaire