kobo-glo_hd

Six mois de Kobo

Six mois de Kobo – J’ai toujours aimé lire, depuis toute petite je suis une dévoreuse de livres chroniques. Pourtant, quand j’ai commencé mes études supérieures, les livres de loisirs se sont doucement fait remplacer par des syllabus et par des séries. Je n’ai rien contre une bonne série quand je suis affalée dans mon canapé avec mon plaid et mon chat, mais la lecture a vite commencé à me manquer. J’adore les livres, les sentir, les toucher, les belles couvertures, mais un livre a aussi des défauts et c’est pour cela que j’ai décidé de craquer pour une liseuse.

La décision n’a pas été facile. 30 heures de revues et 4 passages à la Fnac plus tard, j’ai arrêté mon choix sur la Kobo Glo HD et j’en suis plus que ravie.

kobo-glo_hd

kobo_les_plus

  • Une autonomie de fou ! Je suis partie 14 jours en vacances avec et je n’ai pas eu besoin de la recharger une seule fois, alors que j’ai lu environ 18000 pages. La petite a une autonomie qui permets de tourner 80000 pages ; 
  • La prise/méthode de rechargement. La Kobo Glo se recharge avec une prise qui a le même embout que celui d’un smartphone, donc si vous en avez un, il ne vous faudra qu’un seul câble. Cela peut paraitre « con » comme avantage, mais je trouve ça ultra pratique ;
  • La quantité de livres qu’on peut y glisser. Je ne pense pas un jour pouvoir remplir toute ma Kobo. Il me semble qu’on peut y glisser entre 10 000 et 15 000 livres selon le model et la taille. Tous les livres sont également disponibles sur votre compte Kobo ;
  • La possibilité d’avoir plusieurs formats de livres. Ceci me permet d’acheter des livres, mais également d’y mettre des cours en formats pdf ;
  • Le poids de 180 grammes. Autant vous dire qu’elle risque de moins peser que votre trousse à maquillage ;
  • L’éclairage frontale qui est totalement ajustable ;
  • La qualité. Moi qui avait peur d’avoir mal aux yeux à force de lire sur un écran c’est bien le contraire. La qualité de l’image rend la lecture hyper agréable ;
  • L’organisation générale de la Kobo. Il y a la possibilité d’accéder à internet via Wifi et donc de faire vos achats depuis la Kobo. Vous avez votre bibliothèque avec la possibilité de créer des listes/dossier. La possibilité de télécharger des aperçus pour voir si on aime le style d’écriture d’un auteur ou l’intrigue. Le tout est super ergonomique ;
  • La « personnalisation » des livres. On peut changer la taille, la disposition, l’écriture, l’espace; 
  • Les divers petits plus comme le temps de lecture qu’il reste d’un livre, la vitesse moyenne, etc ;
  • Le prix des livres. La plupart du temps les livres sont moins chers en format électronique.

kobo-glo_hd

kobo_desaventages

  • Kobo utilise un système spécial qui permets de donner cette qualité réaliste d’encre et de livre, mais c’est également pour cela que l’on n’a pas de couleurs. Ce qui peut être un problème quand on lit des mangas ou BD ;
  • Ce n’est qu’une petite chose, mais des fois on a pas accès à la belle couverture qu’on peut trouver sur la version livre ;
  • La disponibilité. Il y a bon nombre de livres qu’on ne trouve pas électronique ou des mois après la parution papier. Heureusement de plus en plus de livres sont directement disponibles en e-book ;
  • Quand on fait une recherche via la Kobo. Impossible de choisir la langue de préférence du livre qu’on cherche ou d’avoir la possibilité de choisir une VO ;
  • La collectionneuse en moi n’est, des fois, pas satisfaite. Je vis dans un 50m2, donc je n’ai pas un espace fou à dédier aux livres. Pourtant rien n’y fait, il y a quelque chose de magique de frôler la couverture ou d’à avoir en main un livre qu’on a adoré.

kobo-glo_hdMalgré les petits défauts de la Kobo, je vous avoue être tombée sous le charme de la liseuse. Ce qui m’a le plus séduit est, sans doute, son poids de trois plumes et demie. Entre son poids et son format, je l’ai en permanence sur moi, car elle se glisse très facilement dans n’importe quel sac à main. J’adore également le fait qu’on puisse adapter l’éclairage. Je n’ai eu aucun problème à lire sur mon transat au soleil ou le soir au lit sans allumer une lampe. Un ensemble de petites choses, qui m’aident à plus lire, car à chaque moment creux je peux juste sortir ma Kobo et lire quelques pages de n’importe quel livre de ma « PAL ».

 

test-info-4signature-1

 

3 Comments

  • Fugu

    28 juillet 2016 at 10:25

    Ca fait un moment que je songe à passer à la liseuse, et que je me demandais “Mais laquelle ? Et est ce que ça ne pique pas trop les yeux ?”, merci maintenant j’ai les réponses ! 🙂

    Enfin il me reste une question, est ce que ça ne ressemble pas trop à un écran de PC ? J’ai noté que tant que je lis sur un écran (de PC donc), je ne ressens pas le sommeil, il vient quand je me pose avec le livre (papier en l’occurrence) dans mon lit… Peut être la luminosité aussi.

    Mais même si j’adore les livres, leur odeur, leurs pages… Aaaah ! Et bien ce serait vachement pratique pour libérer de l’espace chez nous, on en manque cruellement. :c

    Répondre
    • anais

      28 juillet 2016 at 6:29

      Du moins pour la Kobo, l’écran a été fabriqué pour qu’on ressente le minimum possible le fait qu’on soit sur un écran. Je le trouve très doux pour les yeux donc pas de douleur, mais pour le sommeil aucun problème. Je m’endors d’ailleurs très régulièrement le nez dessus ahhaha. Par contre, elle ne diffuse pas encore la bonne petite odeur de livre que j’adore :p

      Répondre

Laisser un commentaire